En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs que nous utilisons essentiellement pour réaliser des statistiques de visites.

Doc générale

doc generale

Dossiers Tech.

doc tec2

XM originales

XMM

Catalogues

Catalogue XM

Connexion

Pas de connexion ?

Pour tout problème de connexion

Envoyez vos nom et prénom
En cliquant ici
OU rédigez un courriel
à l'adrese suivante
mail site

Les études d'une nouvelle Citroën dans les années 1980

croquis Un peu d'histoire

 La marque Citroën a toujours été réputée en matière d'innovations. En France depuis l'après guerre avec la traction puis surtout la DS, Citroën a sa place dans le domaine du haut de gamme.

Pour faire suite à la CX, la remplaçante se devait de perpétuer une lignée marquée par son style et son confort tout en accroissant la qualité perçue et vécue pour faire face aux véhicules étrangers, en particulier les allemands.

Dans sa feuille de route conduisant la conception de ce nouveau véhicule, Citroën inscrit la conservation du confort des anciennes, tout en gommant l'effet nauséeux attaché à la suspension hydraulique, et  une liste d'innovations permettant de se démarquer de la concurrence, comme un style novateur, la suspension pilotée ou l'ABS, des éléments de confort : air conditionné automatique, autoradio avec commandes au volant, etc.

Ce nouveau véhicule doit être l'avenir de Citroën. Il sera le fer de lance de la gamme et les futures voitures devront s'en inspirer. Quel sera donc ce nouveau véhicule ?

Eté 1984 le lancement du programme V8 est annoncé (V8 n'est pas le moteur, dommage), cela amène 3 codes: XM

  • V80 pour la berline
  • V81 pour le 4 roues motrices
  • V82 pour le break 

Dans les nouveautés techniques, cette voiture aura non seulement le confort de la suspension hydraulique mais aussi un fameux mélange entre l'électronique et l'hydraulique.

L'option hydractive apparait. Qu'est-ce donc cette petite bête là ? Nous le verrons bientôt, le sujet est en cours d'écriture.

XMBKEn 1986 des fuites dans la presse et les fournisseurs amènent Citroën à changer le nom du projet au lieu de V80 se sera Y30 avec les déclinaisons habituelles Y31 pour la berline et Y32 pour le break. Le secret fût bien gardé jusqu'à l'annonce du nom commercial.

Des journalistes émettent une hypothèse sur le futur nom : DX ???

Pourquoi ? Tout simplement à cause de l'AX, de la BX et de la CX, il serait donc tout à fait normal que le nom suivant soit DX.

Décembre 1988, Citroën annonce, à ce moment là, le vrai nom, XM combinaison du X de la CX et du M de la SM.

Date de commercialisation de la Citroën XM le 23 mai 1989

Philippe Lepage